- Prescripteur d'Eau de Mer assimilable (Plasma Marin) - Filtrée et stérilisée selon le protocole de René Quinton -

René Quinton et les pouvoirs injustement méconnus de l'Eau de Mer (Plasma Marin)

Avec son plasma, René Quinton sauva des dizaines de milliers d’enfants aussi bien en France qu’en Egypte à Alexandrie où il fut demandé également pour les soigner du choléra infantile.
Ses observations et recherches donneront naissance à son livre de référence : « L'eau de mer, milieu organique » (1904).

Malheureusement après les épreuves du désastre de la 1ère Guerre Mondiale, René Quinton et son plasma vont inexorablement tomber dans l’oubli. Il faut dire que son plasma d’eau de mer si efficace soit-il d’un point de vue médical, n’est, par contre, pas intéressant du point de vue financier.

Dans le quotidien français « L'Intransigeant », journal disparut à ce jour, on pouvait y lire dans le numéro 9984 du 15 novembre 1907 : « Qu’est-ce qu’un sérum de Pasteur ? C’est un sérum particulier à une maladie et contre cette maladie, un sérum qui attaque un microbe donné et aucun autre. Qu’est-ce que l’eau de mer ? C’est un sérum qui n’attaque aucun microbe particulier, sinon qu’il donne à la cellule organique la force pour lutter contre tous les microbes. »

On comprend mieux pourquoi Pasteur est encensé à ce jour, car avec sa logique : une maladie = un sérum, c’est le jackpot pour les laboratoires pharmaceutiques pour qui, chaque maladie fera l’objet d’un médicament à fabriquer pour lutter contre. Alors que le sérum de Quinton fonctionne plus comme une protection immunitaire face à tous les microbes et coûtant moins chère ! S’ajoute à cela le fait que la transfusion de plasma sanguin est aussi un domaine qui rapporte gros !

Sa contradiction à la logique de Pasteur, ainsi que la possibilité de transfusions plus saines et moins chères que le sang, sans oublier sa théorie de la constance originelle allant à l’encontre de celle de Darwin, firent jeter René Quinton dans les oubliettes de l’histoire. Mais il y a encore une raison supplémentaire qui ne plait pas à l’oligarchie dominante : Quinton était monarchiste et fréquentait les principaux chefs du mouvement nationaliste et royaliste l’Action française, alors principal mouvement antirépublicain de l’époque. Chose assez cocasse, sachant qu’il était un descendant du conventionnel Georges Danton…



Achetez maintenant votre Plasma Marin !